OCTOBRE ROSE 2021

image octobre rose

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisé par l'association Ruban Rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant. 

Pour l’Association qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.  Depuis 2014, de grands évènements ont marqué les différentes campagnes d'octobre, et cette année encore, la Tour Eiffel s'illuminera de rose pour accompagner la campagne annuelle de l'Association et ainsi lancer de manière forte et symbolique la 28ème campagne d'Octobre Rose.

Source : Ruban Rose

http://www.cancerdusein.org/octobre-rose/la-campagne-d-information

 


L’année 2020 marque un recul historique de la participation au dépistage organisé du cancer du sein : seul 42,8% des femmes concernées y ont participé.

Pourtant il faut le rappeler : un dépistage réalisé à temps peut sauver la vie ! Simple et 100% remboursé, le dépistage doit être fait tous les deux ans, dès 50 ans.

Par ailleurs, tout au long de la vie, notamment dès 25 ans, un suivi gynécologique avec une palpation par un professionnel de santé est recommandé une fois par an.

Soyez rassurée, malgré un contexte sanitaire difficile, les cabinets médicaux et les centres d’examens prennent toutes les mesures de sécurité nécessaires pour vous accueillir.

En 2021, 1 femme sur 8 risque d’être touchée. Pourtant, détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90 % des cas !

Alors #CesSeinsJyTiens, et j’y pense pendant Octobre Rose et toute l’année !

Et, quel que soit votre âge, si vous constatez des changements entre deux examens, parlez-en à votre médecin !

Source : Ligue contre le cancer

https://octobre-rose.ligue-cancer.net/

 


Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France. Il constitue également la principale cause de mortalité par cancer chez les femmes. Plusieurs actions peuvent être mises en place afin de favoriser une détection précoce du cancer du sein. L'intérêt est de pouvoir soigner ce cancer plus facilement et de limiter les séquelles liées à certains traitements.

En cas de risque plus élevé, d’autres modalités de surveillance peuvent vous être proposées. Ce dossier d’information sur les modalités de dépistage et de suivi du cancer du sein ne remplace pas une consultation médicale avec un professionnel de santé qualifié.

Les avantages du dépistage

Comme tout acte médical, le dépistage du cancer du sein présente à la fois des bénéfices et des limites. L’impact du dépistage sur la diminution de la mortalité par cancer du sein fait l’objet de débats, comme ses effets négatifs notamment en matière de surdiagnostic et de surtraitement.

La décision de s’engager dans une démarche de dépistage est un choix personnel : il est important de prendre connaissance des bénéfices et des limites de cette démarche de dépistage avant de décider ou non d’y participer.

Un gain de temps sur la maladie

Le dépistage permet de repérer une lésion avant l’apparition de symptômes et notamment de détecter des cancers de plus petite taille et moins évolués, avant qu’ils ne soient palpables.

De réelles chances de guérison 

Guérir d’un cancer du sein dépend de plusieurs facteurs dont l’âge, la taille et le type de la tumeur, le stade de la maladie (atteinte de la peau, nombre et situation des éventuels ganglions envahis, métastases dans d’autres organes). De manière générale, plus les cancers du sein sont détectés tôt et plus les chances de guérison sont importantes. La survie à 5 ans est de 99% pour un cancer du sein détecté à un stade précoce, elle est de 26 % pour un cancer métastasé.

Des traitements moins lourds pour une meilleure qualité de vie

Le traitement proposé pour traiter un cancer du sein dépend en partie du stade auquel il est découvert. Les cancers détectés à un stade précoce de leur développement permettent, en général, des traitements moins lourds et moins agressifs avec moins de séquelles (le sein peut être conservé plutôt que retiré, par exemple).

Un suivi régulier 

Tous les deux ans, si vous avez entre 50 et 74 ans et ne présentez pas de facteur de risque particulier (antécédents personnels de cancer ou plusieurs cancers du sein dans votre famille), vous recevez systématiquement chez vous une invitation pour réaliser une nouvelle mammographie.

Un programme qui répond à des exigences de qualité strictes

En complément du contrôle systématique des mammographes, tous les six mois, le programme de dépistage organisé répond à des exigences de qualité strictes. Les professionnels de santé sont spécifiquement formés. Les clichés de mammographie jugés normaux sont relus par un second radiologue. Enfin, le programme est régulièrement évalué, afin de le faire évoluer en continu. 

Un examen pris en charge à 100% par l'assurance maladie

Dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein, la mammographie est prise en charge à 100 % par votre caisse d'assurance maladie, sans avance de frais de votre part. Si des examens complémentaires vous sont prescrits par le radiologue, leur prise en charge se fait dans les conditions habituelles de remboursement, c'est-à-dire à hauteur de 65 % sur la base du tarif conventionné.

Source : Institut National du Cancer

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-du-sein

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-du-sein/Avantages-et-inconvenients

Dernière mise à jour le 15.11.2021